recruter et former un stagiaire

L’importance d’embaucher un stagiaire ou un alternant pour votre entreprise

Recruter un étudiant pour vous assister peut être une force pour votre entreprise et l’opportunité de déléguer un peu pour laisser sa chance à un jeune qui a besoin d’apprendre. Embaucher un stagiaire ou un alternant représente des avantages non négligeables pour une entreprise, tant sur le plan humain que financier.

Quels avantages à recruter un étudiant en stage ou en alternance ?

Recruter et former un stagiaire ou un alternant comporte de nombreux avantages. En effet, c’est lui offrir la possibilité d’acquérir des compétences professionnelles pour, à long terme, en faire un collaborateur efficace et dynamique. C’est un investissement humain qui peut parfois avoir un coût mais qui reste minime et peut offrir des résultats majeurs. Autre contrepartie très positive de l’investissement en temps passé pour former le jeune, le stage ou l’alternance est également une solution pour impulser un nouveau dynamisme dans les équipes. Les recrutés apportent un regard extérieur sur le travail, transmettent des connaissances récentes et des méthodes ou techniques apprises dans leur école. C’est une chance partagée, autant par l’étudiant que l’employeur.

Recruter et former : une démarche citoyenne

Aider les jeunes à s’insérer dans la vie professionnelle est un vrai enjeu aujourd’hui au regard des problématiques d’emploi : quatre étudiants sur cinq trouvent un emploi à l’issue de leur stage ou alternance. L’embauche permet de former la personne aux méthodes de travail de l’entreprise, de lui apprendre un métier et de l’intégrer à la vie et à la culture de celle-ci. Pour les jeunes, les stages ou alternances sont des expériences irremplaçables, enrichissantes et valorisées sur un CV. Ils leur permettent de se constituer leur première expérience professionnelle fortement prisée des futurs employeurs lors de leur recherche d’emploi.

L’alternance : un coût financier raisonnable pour les entreprises

C’est une solution de recrutement adaptée aux budgets des entreprises notamment des TPE de par les aides et exonérations de charge qui leur sont accordées.

Contrat d’apprentissage

La rémunération est déterminée en pourcentage du SMIC selon l’âge de l’apprenti et l’année de contrat (de 27 à 100%). Les rémunérations des apprentis bénéficient dorénavant de la réduction générale de cotisations patronales depuis le 1er janvier 2019 et également d’une exonération des cotisations salariales spécifique aux contrats d’apprentissage du secteur privé limitée à 79% du Smic. L’entreprise bénéficie également d’une aide financière exceptionnelle versée au titre de la première année d’exécution du contrat d’apprentissage par l’Etat aux employeurs pour l’embauche d’un apprenti entre le 1er juillet 2020 et le 31 décembre 2021 préparant un diplôme du cap au master 2 d’un montant de 5.000 € (apprenti mineur) ou de 8.000 € (apprenti majeur). L’entreprise peut bénéficier sous certaines conditions d’une aide unique.

Contrat de professionnalisation

La rémunération est déterminée en pourcentage du SMIC selon l’âge et le niveau de formation pour les jeunes de moins de 26 ans (de 55 à 80%). Les entreprises ont droit à un allègement de cotisations patronales sur les bas et les moyens salaires, et d’aides financières pour les demandeurs d’emploi de plus de 26 ans et de plus de 45 ans. Comme pour l’apprentissage, l’entreprise bénéficie d’une aide financière exceptionnelle versée au titre de la première année d’exécution du contrat de professionnalisation par l’Etat aux employeurs pour l’embauche d’un alternant de moins de 30 ans entre le 1er juillet 2020 et le 31 décembre 2021 préparant un diplôme du cap au master 2 d’un montant de 5.000 € (mineur) ou de 8.000 € (majeur).

Le point de vue de Océane, stagiaire Chargée de communication pour Des Jolis Mots

Le stage ou l’alternance, en plus d’apporter une aide certaine à l’entreprise et ce à moindre coût, est une réelle aubaine pour l’étudiant. Cela lui permet de se confronter à la réalité du travail en entreprise : rythme de travail, horaires, intensité et charge de travail, collaboration en équipe et missions en autonomie, hiérarchie et rapports d’autorité, etc. Cette expérience professionnelle est aussi l’occasion de mettre en application les cours suivis durant son cursus, de prouver ses compétences, de les approfondir et d’en développer de nouvelles.

Un stage en télétravail

Avec la crise sanitaire liée à la COVID-19, beaucoup d’étudiants ont dû effectuer leur stage en télétravail et être formés à distance par leur tuteur de stage. Si pour la plupart le télétravail représente une contrainte, pour ma part c’est une condition de travail qui me convient parfaitement. Cela dit, pour que cela fonctionne vraiment, que ce soit pour l’étudiant ou l’employeur, il faut savoir se fixer des tranches horaires pour travailler et des réunions hebdomadaires en visioconférence. Ces dernières permettent à l’employeur de faire un point sur l’avancée du stagiaire dans ses missions, de l’aiguiller et le conseiller en cas de besoin ou si ce dernier fait fausse route sur une mission. Ces points hebdomadaires sont aussi l’occasion pour l’étudiant de poser ses questions durant un temps qui lui est consacré dans l’emploi du temps de l’employeur. Ils lui permettent de faire ses propositions et de les exposer clairement et calmement à l’oral. Les points hebdo sont un bon moyen pour l’étudiant de se repérer dans le temps, une notion que l’on peut vite perdre lorsque l’on est en télétravail. En dehors de ces réunions, il est important d’avoir une plateforme où l’étudiant puisse poser ses questions et avoir l’avis de son tuteur, comme l’application WhatsApp grâce à laquelle il est possible d’échanger des messages écrits, des images, des vidéos, des messages vocaux, etc.

Le mot de la fin

Si vous souhaitez engager un stagiaire ou alternant, beaucoup d’étudiants recherchent des entreprises pour les embaucher pour Septembre, pour Janvier et même aux alentours de Avril-Mai. Même si vous n’êtes pas en capacité d’accueillir un étudiant mais que vous recevez des candidatures, essayez de trouver un moment pour leur donner une réponse, même négative. Sachez que même un stage non rémunéré représente une réelle chance pour les étudiants et, qui sait, peut-être que l’un d’entre eux sera un de vos futurs collaborateurs à l’issue de ses études !

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *